Plus de protection face aux usurpations et moins de lenteurs administratives

14.01.2013 - 12:32
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

Le ministre de l’Agriculture a demandé à l’INAO de renforcer les dispositifs de protection juridique face aux usurpations et de réduire les facteurs de lenteurs administratives. « Qu’on arrête de se poser vingt questions pour en résoudre deux ! », a-t-il lancé. En marge des vœux, le nouveau directeur de l’INAO a indiqué qu’il est « essentiel de montrer des signes forts de protection juridique dès le premier semestre 2013 ».