Pommes de terre : des surfaces à -5 % dans le Nord-Ouest de l’Europe

Le groupement des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest européen (NEPG) compte sur des emblavements réduits de 5 %, a-t-il indiqué le 5 mai, alors que « plus de 2 Mt » de la dernière récolte sont privés de débouchés à cause du coronavirus. Dans un communiqué, il « espère que la superficie de pommes de terre dans les cinq pays du NEPG a diminué de 5 % ». Cela lui paraît « insuffisant », mais « les plantations ont commencé à la fin du mois de mars, la plupart du temps trop tard pour réduire suffisamment les surfaces ».