Foncier

Préservation des terres agricoles : l’incohérence des initiatives

22.04.2013 - 15:01
-
(RA)
-
Le ministre de l’Agriculture a installé, le 17 avril, l’Observatoire national de la consommation des espaces agricoles dont l’ambition à terme est de contenir l’étalement urbain. La stratégie de lutte contre l’artificialisation des sols menée par le gouvernement, interroge néanmoins. En ligne de mire : des mesures contradictoires portées par le plan d’urgence pour le Logement.

En deux siècles, 40% des surfaces agricoles françaises les plus riches sur le plan agronomique ont disparu. Ce devrait être 12% de plus d’ici 2050. Ou encore : tous les sept ans, l’équivalent d’un département de surface agricole disparaît. Est-on bien certain de cela ? Le ministre de l’Agriculture a, lui, entrepris de s’en assurer en refaisant les comptes. Il a installé, le 17 avril, l’Observatoire national de la consommation des espaces agricoles (ONCEA).