Réchauffement : risque accru de gel tardif en viticulture et arboriculture

Les viticulteurs et les arboriculteurs le savaient empiriquement, mais les chercheurs viennent le confirmer : le réchauffement climatique accentue le risque de gel tardif en viticulture et arboriculture. C’est ce qu’ont montré deux chercheurs français du World Weather Attribution (programme d’étude sur les effets possibles du changement climatique), Robert Vautard (CNRS) et Nicolas Viovy (CEA), dans un rapport publié le 15 juin.