États généraux de l’alimentatio

Un amendement sur l’étiquetage qui inquiète les filières

01.06.2018 - 08:00
-
MR, HC, RO, AJ
-
« Nourri aux OGM », modes d’élevage, nombre de traitements phyto sur les fruits et légumes frais, et origine des produits animaux. Ce sont les quatre mentions qu’un amendement « surprise » de la majorité, en provenance des associations environnementales et welfaristes, propose d’imposer à horizon 2023. Adopté le 26 mai à l’arraché par les députés, contre l’avis du rapporteur et du gouvernement, l’amendement n° 2219 au projet de loi est passé relativement inaperçu, couvert par le brouhaha causé par le glyphosate. Et pourtant, ce texte pourrait être majeur, suffisamment pour alarmer les filières concernées, qui témoignent de leur incompréhension et espèrent son retrait.

Défendu en séance par la députée picarde de La République en marche (LREM) Barbara Pompili, l’amendement n° 2219 demande que les informations suivantes soient fournies aux consommateurs à compter de 2023 : « Nourri aux OGM » pour les denrées issues d’animaux nourris avec des OGM ; « le mode d’élevage », pour les denrées alimentaires animales ou d’origine animale ; « l’origine géographique » pour les denrées alimentaires animales ou d’origine animale ; et le « nombre de traitements par des produits phytosanitaires » sur les fruits et légumes frais.