Une tendance faible au partage de matériel

03.01.2020 - 08:00
-
JCD
-

Pour réduire les coûts de mécanisation, des producteurs s’orientent vers les Cuma (Coopératives d’utilisation de matériel agricole), la délégation de travaux. Mais aux yeux de Cerfrance, « la tendance n’est pas très forte vers ces systèmes qui pourtant se justifient sur le plan de la gestion », note Marc Varchavsky, responsable du conseil économique chez Cerfrance (centres de gestion). « Les agriculteurs aiment bien être autonomes. » D’autres optent pour les assolements en commun. Il s’agit d’exploitations qui se regroupent sur plus de 1 000 hectares, d’après Arvalis.