Viande bovine, chronique d’une crise annoncée

16.09.2016 - 08:00
-
ED
-
La crise de la filière viande bovine était latente, vu l’importance de la crise laitière et l’afflux de vaches de réformes dans les abattoirs. La sécheresse a contribué à accroître le phénomène et les cotations baissent de semaine en semaine.

Les signaux de marché sont clairs : la cotation de la vache de réforme baisse et la situation devrait atteindre l’ensemble des marchés (jeunes bovins, broutards, veaux). Toute la filière viande bovine commencerait alors à son tour à être touchée par la crise. « C’est le gros danger », relève Philippe Chotteau, chef du département Économie à l’Institut de l’élevage (Idele). À l’origine, se trouve la crise laitière qui entraîne les éleveurs à diminuer la taille de leur troupeau.