La FoodTech continue d’attirer les investissements

Matthieu Vincent fondateur du DigitalFoodLab
Matthieu Vincent fondateur du DigitalFoodLab
ESA/Philippe Noisette
La pandémie de Covid-19 a encouragé le développement de la FoodTech. Les investissements dans les start-up du secteur devraient atteindre des montants records en 2021. Les protéines alternatives en sont l’un des axes forts, avec au moins quatre types de technologies dont le déploiement est plus ou moins avancé.

Les investissements dans la FoodTech devraient doubler à l’échelle mondiale en 2021. C’est le constat qu’a fait Matthieu Vincent, fondateur du DigitalFoodLab, lors de la deuxième édition d’#Esafoodtech. Il était le "grand témoin" de cet événement organisé dans les locaux de l’école d’ingénieurs éponyme à Angers le 25 novembre. « Actuellement il existe 20 000 à 30 000 start-up de la FoodTech à l’échelle mondiale. Et il y a une accélération des montants investis en 2021 », analyse Matthieu Vincent.