Pac post-2020 : discussions en pause en attendant le budget

La présidence roumaine du Conseil de l'UE n’est pas parvenue à faire adopter par les ministres de l’agriculture de l’UE un premier accord partiel sur la future Pac. Et la Finlande qui prendra le relais à partir du 1er juillet, aura bien du mal à faire avancer les discussions tant que les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-huit ne se seront pas mis d’accord sur le budget communautaire pour 2021-2027. Le commissaire européen Phil Hogan a profité de ce coup d’arrêt des négociations, à l’occasion de la réunion du Conseil agricole le 18 juin à Luxembourg, pour rappeler qu’il se montrerait intransigeant sur l’ambition environnementale du règlement. Et malgré le très probable retard à l’allumage prévu, il refuse à ce stade de discuter d’éventuelles mesures transitoires qui prolongeraient les dispositions de l’actuelle Pac au-delà de 2020.

Les ministres de l’agriculture de l’UE, réunis le 18 juin à Luxembourg pour le dernier Conseil sous la présidence de la Roumanie, ont, comme prévu, fait le constat que les discussions sur la future Pac resteront en pause, ou au mieux au ralenti, tant que les négociations budgétaires ne seront pas plus avancées. La Commission européenne espère parvenir à un accord entre les chefs d’État et de gouvernement sur le cadre financier pluriannuel au mois d’octobre (1).

Mots-clés