Protéines animales transformées : la réautorisation formellement adoptée

Suite aux feux verts respectifs des États membres et du Parlement européen, la Commission européenne a formellement adopté sa proposition de règlement réautorisant l’utilisation de protéines animales transformées dans l’alimentation des porcs et des volailles.

La Commission européenne a formellement adopté, le 18 août, son nouveau règlement qui autorise l’utilisation de protéines animales transformées (PAP, "processed animal proteins") dans l’alimentation des non-ruminants. Ce règlement délégué avait obtenu le feu vert des États membres et du Parlement européen.