Protéines animales transformées : le Parlement européen ouvre la voie à la réautorisation

Le Parlement européen ne devrait pas s’opposer à la réautorisation de l’utilisation de protéines animales transformées (PAP) provenant de non-ruminants pour l’alimentation des volailles et des porcs, ainsi que de protéines animales transformées provenant d’insectes. La commission parlementaire de l’Environnement a validé le 22 juin la proposition de la Commission européenne en la matière.