Grégoire Borgoltz (Picnic en France) : « Nous voulons être le moins cher dans la zone de chalandise concernée »

Créée aux Pays-Bas en 2015 et présente en Allemagne depuis 2018, l’enseigne Picnic (1) s’est implantée en France en septembre 2021. Dans les Hauts-de-France, Picnic exploite un entrepôt de 20 000 m2 à Fretin où sont préparées les commandes, et trois hubs de livraison. L’entreprise ne dispose ni de magasin, ni de site e-commerce. Son offre couvre 10 000 références aux prix les plus bas et les livraisons aux horaires très précis (créneaux de 20 minutes à J +1) sont assurées par voiturettes électriques. D’ici à la fin de l’année, l’enseigne annonce la création d’une quinzaine de hubs supplémentaires et d’un second entrepôt dans une autre région de France. Responsable de l’expansion de Picnic en France, Grégoire Borgoltz détaille pour Agra Alimentation les spécificités du marché français et les raisons de l’implantation rapide et prometteuse de Picnic dans l’Hexagone.

Picnic s’est lancé d’abord à Valenciennes en septembre, puis à Lille en octobre. Quel bilan tirez-vous de ces premiers mois d’activité ?

Nous sommes très satisfaits car c’est parti très fort ! Nous comptons aujourd’hui plus de 5 000 commandes hebdomadaires, contre 1 500 au moment du lancement en septembre et 3 500 en décembre. Les clients de Valenciennes et Lille nous ont très vite adoptés, beaucoup plus rapidement en comparaison avec nos débuts aux Pays-Bas ou en Allemagne.