33 %

04.12.2015 - 08:00
-
Mathieu ROBERT
-

C’est la part de terres arables perdues durant les quarante dernières années à cause de l’érosion et de la pollution, selon le Centre Grantham pour les futurs soutenables (Université de Sheffield). L’étude a été présentée lors de la COP21, le 2 décembre. « Les taux d’érosion des terres labourées sont en moyenne 10 à 100 fois plus élevés que les taux de formation des sols », ont expliqué les scientifiques.