Alliance

Ce qui se passe chez les maïsiculteurs est extrêmement encourageant. Voilà un domaine fortement concurrentiel qui parvient à développer une alliance entre les producteurs des principaux pays européens. Et ceci malgré une situation dans laquelle l’élargissement de l’UE va d’abord signifier l’arrivée de nouveaux producteurs, la Hongrie en particulier, qui pourraient modifier les équilibres de marché. Plutôt que de s’étriper, les fédérations nationales préfèrent renforcer la CEPM (Confédération européenne des producteurs de maïs).