Réglementation

Bien-être animal : vers plus « d'obligations de résultats »

La réglementation européenne sur le bien-être animal s'oriente vers davantage d'obligations de résultats, prévient l'organisatrice de la conférence internationale sur l'évaluation du bien-être animal (Wafl), Isabelle Veissier.

LA réglementation communautaire en matière de bien-être animal se dirige « vers un mix entre des moyens minimums requis et des objectifs de résultats sur animaux », analyse Isabelle Veissier, directrice de recherche à l'Inra et organisatrice de la conférence internationale sur l'évaluation du bien-être animal (Wafl), qui s'est tenue à Clermont-Ferrand du 3 au 4 septembre. Actuellement la réglementation est basée sur des obligations de moyens, comme la surface minimale par poulet, ou les aliments solides pour les veaux de boucherie.