Bioénergies : l’Onu met en garde contre un essor massif des cultures énergétiques

Dans un rapport intitulé « Biodiversité et changement climatique », des experts de l’Onu mettent en garde contre un essor massif des bioénergies. « Les cultures énergétiques (y compris des arbres, des plantes pérennes ou annuelles) en monocultures sur une très grande partie des surfaces totales sont préjudiciables aux écosystèmes », écrivent dans ce document publié le 10 juin des représentants des groupes d’experts de l’Onu sur la biodiversité (IPBES) et le climat (Giec).

Mots-clés