Viticulture

Bordeaux : des vignerons veulent vérifier la constitutionnalité des CVO

Des adhérents du Comité d’action des vignerons de Bordeaux (CAVB), qui ont refusé de payer les cotisations volontaires obligatoires (CVO) au Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), devaient être entendus le 15 juin par le tribunal d’instance de Libourne. L’audience a été reportée. Les vignerons l’attendaient pour demander que soit vérifiée la constitutionnalité des CVO.
Audience reportée pour quatre vignerons du CAVB qui devaient comparaître le 15 juin devant le tribunal d’instance de Libourne pour non-paiement des cotisations volontaires obligatoires (CVO) au Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB).
« Pour la troisième fois consécutive, le CIVB a demandé et obtenu un report d’audience alors qu’il disposait depuis plus d’un mois et demi des arguments de la partie adverse », écrit le CAVB dans un communiqué.
Selon le comité, le CIVB serait paralysé par la demande des vignerons du CAVB.