Peste porcine

Bruxelles pourrait financer le soutien dans les zones touchées par la peste porcine

Le commissaire européen à l'agriculture Dacian Ciolos a donné son accord à un cofinancement de mesures de compensation des pertes économiques liées au manque de confiance des consommateurs dans les régions affectées par la peste porcine africaine (Pologne et Lituanie). Bruxelles estime qu'il n'est pas nécessaire à ce stade de débloquer des aides au stockage privé pour faire face aux différents embargos imposés sur la viande de porc de l'UE et en particulier polonaise.

LORS d'une réunion sollicitée par le ministre polonais de l'agriculture, Stanislaw Kalemba, le 6 mars, le commissaire européen à l'agriculture Dacian Ciolos a confirmé que Bruxelles était prêt à cofinancer à hauteur de 50% des mesures visant à couvrir les pertes économiques liées au manque de confiance des consommateurs vis-à-vis des produits à base de viande de porcs sains dans les zones concernées par des restrictions de mouvements des animaux liées à la découverte de cas de peste porcine africaine.