Cannabis thérapeutique : l’intérêt des producteurs étrangers pour la France

Alors qu’elle doit délivrer un avis le 26 juin sur les modalités d’une expérimentation du cannabis thérapeutique en France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a entendu des producteurs canadiens ou américains. À la clé : un premier panorama des intérêts en jeu et des formes que pourrait prendre une filière de mise à disposition en France.

Elles s’appellent Aurora cannabis, Tilray, Canopy Growth ou Emmac Life Sciences et sont devenues en quelques années les principaux acteurs de cette industrie naissante qu’est le cannabis à visée thérapeutique. Le comité d’experts de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) entendait le 15 mai les acteurs économiques étrangers de cette filière, souhaitant notamment en savoir plus sur « les formes et dosages » et le « coût des traitements » disponible dans des pays en ayant déjà autorisé l’usage.