Ce qu’a changé la Loi de modernisation de l’économie

11.03.2016 - 08:00
-
Hervé PLAGNOL
-
Le président de la République s’est engagé à faire évoluer la fameuse LME, ou loi de modernisation de l’économie, adoptée en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Une loi qui a fortement libéralisé le contexte de concurrence pour les grandes surfaces et leurs relations avec les fournisseurs. Et pénalisé, par contrecoup, le monde agricole en tant que fournisseur amont direct ou indirect, soumis à la volatilité des prix des matières premières. Quelles étaient les grandes lignes de cette LME concernant les relations commerciales ?

L’objectif numéro un consistait à libéraliser les relations commerciales, partant d’une conviction politique : moins il y aurait d’entrave, plus le marché jouerait et plus les menaces de hausses de prix qui semblaient apparaître à l’époque, seraient jugulées. C’est d’ailleurs exactement à cette époque que le ministère de l’économie intime aux professionnels du lait l’ordre de mettre fin à leurs accords trimestriels destinés à définir les tendances de prix payés aux producteurs.

Le système antérieur