Cinq ans après l’embargo, la Russie sur le chemin de l’autosuffisance

25.01.2019 - 08:00
-
RO
-
Près de 5 ans après la mise en place de l'embargo sur les produits alimentaires occidentaux, la production agricole russe continue sa croissance en 2018, portée par un soutien croissant de l’État depuis 2014. Le pays s’est fixé des objectifs d’autosuffisance alimentaire d’ici 2020, une ambition en passe d’être atteinte en viande, à l'exception de la viande bovine, après l’avoir été en céréales. La Russie importe cependant toujours 21 % de ses besoins alimentaires. La stratégie alimentaire russe s’inscrit dans la politique d'autonomisation portée par Vladimir Poutine, un projet jusqu’à maintenant soutenu par la population, rappelle les spécialistes interrogés. Le « modèle russe » ne manque cependant pas de points faibles, que ce soit en termes de sécurité alimentaire de la population ou d’extrême concentration de la production dans les mains des agroholdings.

Le 20 décembre dernier, lors de sa traditionnelle conférence de presse annuelle durant laquelle il commente l’actualité russe et internationale, Vladimir Poutine s’est vu demander s’il craignait la perspective de nouvelles sanctions économiques américaines contre la Russie. « Nous avons déjà prouvé que notre économie sait s’adapter », a-t-il répondu à plusieurs reprises. Il y a fort à parier que l'agriculture était un des domaines que le chef du Kremlin avait en tête.

Mots-clés