Comment BASF joue la carte de l’agroécologie

Le chimiste BASF a précisé le 14 mai sa feuille de route sur l’agroécologie pour les dix ans à venir. En France, le groupe vise une croissance de 2 points de parts de marché en protection des cultures d'ici 2030.

Une réorientation du business model est prévue pour que les semences, le biocontrôle, le digital pèsent au moins 15 % du chiffre d’affaires dans l’Hexagone en 2025, puis 30 % en 2030, ont expliqué les dirigeants de BASF France, lors d'une conférence de presse le 14 mai.

L’objectif à l’horizon 2030 est de « prendre plus de 2 points de parts de marché » national en protection des cultures. Cela signifie passer d’« environ 17,5 % » aujourd’hui à 20 % dans dix ans, a indiqué Nicolas Kerfant, DG de la division Agro de BASF France.