Comment un projet d’agrivoltaïsme a perdu sa vocation agricole

30.09.2021 - 20:46
-
Tanguy Dhelin
-
Dix ans après son installation dans le Maine-et-Loire, un projet d’agrivoltaïsme sur serre a finalement perdu sa vocation agricole. Si la production d’énergie se poursuit, les serres photovoltaïques de 5,5 hectares n’abritent plus aucune production de fruits et légumes depuis 2017, au grand dam de la Confédération paysanne. Un appel à candidatures a été lancé par les propriétaires du foncier pour trouver un nouvel exploitant agricole.

La Confédération paysanne du Maine-et-Loire était reçue le 20 décembre par la préfecture pour aborder l’épineux dossier des serres photovoltaïques de Bourgneuf-en-Mauges. Ce site, qualifié de friche industrielle par le syndicat, avait été inauguré en 2011. Il avait pour but de produire jusqu’à 200 tonnes de fraises sous 12 000 panneaux photovoltaïques. À l’époque, l’agrivoltaïsme en était à ses balbutiements et la SARL Vergers de Marottière était vue comme une exploitation exemplaire.

Mots-clés