Comprendre les risques climatiques du commerce agricole international

L’institut de Stockholm pour l’environnement (SEI), cercle de réflexion suédois, publiera d’ici le printemps un outil appelé le Source Index, qui permettra d’identifier les risques climatiques contenus dans les échanges des principales matières premières agricoles.

Jusque-là, le réchauffement climatique demeurait un phénomène statique, réservant ses conséquences les plus dramatiques aux pays en développement. Mais, avec le Source Index que prépare le SEI, il sera possible de comprendre comment ce risque se propage tout au long des chaînes d’approvisionnement du blé, du maïs, du soja, du riz, du sucre de canne ou du café. « C’est une évaluation visant à comprendre comment le risque climatique est intégré dans le produit », résume Kevin Adams, chercheur au SEI.