Maïs

Cours stables à haussiers

Les cours du maïs français, en repli depuis le 19 mars, clôturent proche de l’équilibre le 21. Sur le marché de Chicago, les prix reculent toujours, les prises de bénéfices continuant. Le printemps précoce aux Etats-Unis augure d’importants emblavements de maïs, les opérateurs misant sur une sole supérieur à 95M acres, ce qui pèse sur les cours. Mais cela pourrait être compensé par l’estimation de production du gouvernement argentin, revue à la baisse à 21Mt. Sur le marché physique, le maïs est devenu moins compétitif que le blé en production d’aliments du bétail.