Dermatose nodulaire aiguë : la Croatie demande plus de soutiens

La Croatie a demandé le 6 mars, lors du Conseil des ministres de l’agriculture des Vingt-huit à Bruxelles, des compensations supplémentaires pour couvrir les coûts de son vaste programme de lutte contre la dermatose nodulaire contagieuse ainsi que les pertes subies par les éleveurs. La Croatie a également demandé des dérogations aux restrictions de mouvement des animaux. Cette maladie virale qui affecte le bétail et se transmet par des insectes piqueurs a connu une propagation rapide dans le sud-est de l’Europe en 2016 (1).