Deuxième semaine d’examen du PJL Climat : ce qu’il faut retenir

Dossier législatif : PJL Climat: quelle traduction pour la Convention citoyenne

Avancement à parution de cet article : Première lecture à l'Assemblée
Avancement actuel du dossier : Première lecture au Sénat
Durant la deuxième semaine d’examen en séance du projet de loi Climat, les députés ont renforcé la lutte contre le « blanchiment écologique » dans les publicités et prolongé les assouplissements des règles d’achats publics alimentaires qui avaient été adoptés au premier confinement. Vraie surprise pour les observateurs : l’adoption contre l’avis du gouvernement d’une interdiction des polystyrènes pour les produits alimentaires d’ici 2025.

Renforcement de la lutte contre le blanchiment écologique

Parmi les modifications notables pour le monde agricole, les députés ont fait évoluer, par plusieurs amendements adoptés le 1er avril, le code de l’environnement ainsi que le code de la consommation pour renforcer la lutte contre la publicité basée sur des arguments environnementaux mensongers. « Cela permettra une véritable définition du blanchiment écologique », s’est réjouie la rapporteur Aurore Bergé (LREM, Yvelines) en séance.