Didier Guillaume, un départ au goût amer

10.07.2020 - 08:00
-
MR
-
C’est à sa surprise et avec un regret affiché que Didier Guillaume quitte le ministère de l’Agriculture. En 2018, le sénateur de la Drôme était arrivé sur une victoire, la compensation de l’arrêt du TODE (travail saisonnier). Avec la revalorisation des retraites agricoles qu’il a beaucoup soutenue, il part également sur une note positive, mais laisse derrière lui un chantier inachevé, qui lui tenait à cœur, la gestion des risques climatiques.

Du côté de Didier Guillaume et de son équipe, c’est la surprise et la déception. Au cabinet, la transmission des dossiers s’est d’ailleurs faite au pas de charge. « Si l’on m’avait dit il y a 48 heures que je serai là ce matin pour la passation de pouvoirs avec Julien (Denormandie, ndlr), je ne l’aurais sûrement pas cru », a avoué Didier Guillaume dès les premiers mots de son discours de passation, le 7 juillet. Affichant sa surprise d’être démis de ses fonctions, il mettra cela sur le compte de la « rudesse » du jeu politique.