Poulet grand export

« Doux n'est pas à vendre », selon son dirigeant

Le président du directoire de Doux, Arnaud Marion, a organisé une conférence de presse, le 24 juin, pour couper court aux rumeurs de rachat du groupe par les industriels brésiliens JBS et Brasil Foods. Doux n'est pas à vendre, selon le dirigeant, qui se dit cependant ouvert à des « alliances et adossements ».

LE plus dur serait derrière Doux. C'est le message qu'a fait passer le président du directoire du groupe, Arnaud Marion, lors d'une conférence de presse téléphonique, le 24 juin, à la sortie d'un comité central d'entreprise. Il a réagi à la parution, notamment dans le quotidien Les Echos le 17 juin, d'articles qui se faisaient l'écho de l'intérêt des industriels brésiliens JBS et Brasil Foods pour le rachat du volailler français. « Le groupe Doux n'est pas à vendre.

Mots-clés