Viticulture

En Languedoc-Roussillon, les viticulteurs ont du mal à se rémunérer

La plupart des exploitations viticoles du Languedoc-Roussillon sont en difficulté financière, selon une étude de l’Observatoire de la production viticole des Centres d’économie régionale diffusée le 22 janvier. Peu d’entre elles réalisent un résultat positif. 40% d’entre elles perdraient plus de 1 000 euros par ha et par an. Les viticulteurs limitent leurs revenus pour éviter le pire.
L’étude des Centres d’économie régionale, qui s’appuie sur les chiffres de 2007 et 2008, distingue quatre groupes d’exploitations dans son échantillon (1), en fonction de leur chiffre d’affaires à l’hectare : les exploitations qui réalisent un produit viticole inférieur à 2 500 euros/ha et par an (40%), un produit allant de 2 500 à 3 500 €/ha (39%), un produit compris entre 3 500 et 4 500 €/ha (14%) et supérieur à 4 500 €/ha (8%).
Pour les trois premiers groupes, qui réalisent tous moins de 4 500 euros/ha/an, le résultat est négatif (déduction faite d’une ré