En quête de soutien public, l’abattage mobile fait ses premiers pas

28.02.2020 - 08:00
-
YG
-

« Une première bête a été abattue [le 25 février] dans un abattoir mobile en Loire-Atlantique », a annoncé Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne, à Agra Presse le 26 février. L'animal concerné – une vache – a été abattue dans un caisson mobile en présence des services vétérinaires. Contrairement à un abattoir mobile complet (installé dans un camion), le caisson permet de réaliser uniquement la mise à mort et la saignée. La bête est ensuite transportée " en peau " vers un abattoir de proximité, où elle est découpée.