États généraux de l’alimentation : la meunerie veut « gagner en compétitivité »

07.07.2017 - 08:00
-
Jean-Christophe DETAILLE
-

L’ANMF (meunerie) affirme le 5 juillet vouloir contribuer aux États généraux de l’alimentation, le secteur « en grandes difficultés » ayant besoin de gagner en compétitivité. « Notre contribution aux travaux des États généraux de l’alimentation est indispensable », déclare le président Lionel Deloingce via un communiqué, pointant le manque de visibilité de la meunerie. Ses principales revendications : allégement de la fiscalité, suppression de la taxe farine, baisse du coût du travail, accès facilité aux dispositifs de soutien à l’investissement et à l’innovation.