Foncier : la concentration des terres agricoles se poursuit

02.06.2017 - 08:00
-
MN
-
L’accaparement des terres agricoles dans des mains plus concentrées se poursuit, élargissant la distance entre le capital et le travail, a indiqué le 30 mai la Fédération nationale des Safer à sa conférence de presse annuelle. Avec la reprise de l’artificialisation des sols (voir la Une), cette grande tendance de l’évolution du marché foncier conduit à des impasses, selon la FNSafer.

Les exploitations individuelles perdent du terrain, exploitant à peine 38 % de la SAU (contre 58 % en 2000), face aux Gaec et EARL qui exploitent 51 % de la SAU (contre 36 %) et surtout face aux sociétés anonymes, qui exploitent maintenant 11 % de la SAU (contre 6 %). « Le capital d’exploitation de ces sociétés est de moins en moins détenu par celui qui exploite », a noté la FNSafer. Celle-ci constate « une distanciation progressive entre les détenteurs de capitaux et les travailleurs agricoles ».