Elevage

GDS France indemnisera les élevages touchés par Schmallenberg

En septembre, le ministère de l’Agriculture a mis fin au dispositif de surveillance clinique de la maladie de Schmallenberg. Si les pouvoirs publics considèrent que « l’impact économique de l’infection est limité », GDS (Groupement de défense sanitaire) France présentera début décembre un système d’indemnisation des élevages touchés par le virus.
«Les pouvoirs publics n’interviendront pas », a assuré Marc–Henri Cassagne, directeur de Groupement de défense sanitaire (GDS) France. Voilà qui a le mérite d’être clair. Il y aura des indemnisations pour les élevages touchés par le virus de Schmallenberg, mais GDS France devra se passer d’une aide des pouvoirs publics. Son directeur explique que le ministère avait été contacté, mais qu’il n’y a jamais eu de retour. Néanmoins, le travail a bien avancé : «  Les modalités de paiement seront présentées le 7 décembre, lors du conseil d’administration de GDS ».