Glyphosate : l’Efsa partage ses données brutes

Comme elle s’y était engagée, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a partagé, le 9 décembre, les données brutes sur la génotoxicité et la carcinogénicité utilisées lors de son évaluation de la sécurité du glyphosate. Celles-ci ont été communiquées à un groupe de députés européens qui avaient présenté une demande officielle d’accès aux informations. « Nous sommes convaincus que ce que nous publions aujourd’hui est conforme à nos obligations relatives à la protection des informations commercialement sensibles », affirme l’agence de Parme.