Green deal : les ministres de l’Agriculture de l’UE s’inquiètent des conséquences pour l’agriculture

S’ils disent souscrire aux grandes lignes des stratégies « de la ferme à la table » et « biodiversité » que vient de présenter la Commission européenne, les ministres de l’Agriculture de l’UE ont aussi des craintes quant à leur impact sur la compétitivité agricole. Une de leurs principales inquiétudes concerne la concurrence déloyale des importations de produits alimentaires venant de pays tiers qui n’appliqueraient pas les nouveaux standards environnementaux européens. Le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wociechowski a promis qu'il continuerait « de surveiller l’impact de ces stratégies sur la sécurité alimentaire et la compétitivité de nos agriculteurs ».

Les ministres de l’Agriculture de l’UE, qui avaient le 8 juin un échange de vues en vidéoconférence, ont exprimé un certain nombre d’inquiétudes concernant l’impact que les stratégies « de la ferme à la table » et « biodiversité » pourraient avoir sur la Pac (1). Même s’ils ont globalement soutenu les grandes lignes de ces stratégies, ils ont unanimement demandé à Bruxelles de présenter une étude de leur impact sur le secteur agroalimentaire.