Œufs

La 5e casserie d’œufs française en redressement judiciaire

Dans un communiqué de presse du 9 mai, le Snipo s’alarme des difficultés que rencontre la filière œufs. La 5e casserie d’œufs française est en redressement judiciaire depuis quelques semaines. Pour la direction de l’entreprise, la seule cause est la mise aux normes des bâtiments et la crise qui s’en est suivie.
Dans un communiqué de presse du 9 mai, le Snipo (Syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf) annonce que « la 5e casserie d’œufs de France (Atlantic Ovo) est en redressement judiciaire ». Aux quarante emplois qui sont directement menacés par une éventuelle liquidation, il faut ajouter l’inquiétude des fournisseurs sur l’avenir de leurs activités. De fait, Atlantic Ovo ne peut plus payer les éleveurs et les coopératives. L’entreprise qui traite 200 millions d’œufs par an, réalise un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.