La baisse des surfaces de blé dur se confirme

Affecté par la pluie, le blé dur continue de perdre des surfaces, a confirmé la Journée filière le 4 février à Aix-en-Provence, soulignant l’échec du plan de relance d’il y a cinq ans.

Arvalis publie une estimation au 15 janvier à 240 000 hectares de blé dur (-4 %), soit une chute ininterrompue après le sursaut de 2016. Cette baisse apparaît toutefois moins sévère par rapport aux 225 000 hectares prévus le 1er décembre par le ministère de l’Agriculture. Il s’agira des « plus faibles surfaces depuis 20/25 ans », annonce Matthieu Killmayer, animateur de la filière du blé dur chez Arvalis.

Un potentiel de rendement entamé