Risque

La Caisse sanitaire fruit poursuit sa réflexion sur la cotisation obligatoire

Réunis le 5 février au ministère de l’Agriculture, les membres fondateurs de la caisse professionnelle de solidarité sanitaire des producteurs de fruits n’ont pas arrêté de position sur la mise en place d’une contribution obligatoire. Si la FNSEA plaide en faveur, la Confédération paysanne pose des conditions et la Coordination rurale s’y oppose. Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture n’a pas souhaité signer la convention visant à reconnaître la maladie de l’enroulement chlorotique de l’abricotier (Eca) et du prunier, en raison de barèmes trop élevés.
«Nous avons travaillé autour de la problématique “cotisation volontaire obligatoire” (CVO). Et pour l’heure rien n’est arrêté », a indiqué le 6 février Laurent Ducurtil, le président de la caisse professionnelle de solidarité sanitaire.