La CFDT pour un « impôt exceptionnel » sur les sociétés non touchées par la crise

24.04.2020 - 08:00
-
Mathieu ROBERT
-

Laurent Berger prône un « impôt exceptionnel » sur les sociétés non affectées par la crise afin de dégager des marges de financement pour l’avenir, considérant que cette situation pourrait réduire « le sentiment d’impuissance politique ». « Il existe plusieurs pistes pour dégager des marges de manœuvre.

Mots-clés