Assemblée générale

La Cnaoc réaffirme sa priorité à la politique qualitative viticole

Lors de son assemblée générale qui s'est tenue le 25 novembre, la Confédération des AOC viticoles (Cnaoc) a réaffirmé sa priorité à la politique qualitative viticole. Son président Bernard Farges a promis de se montrer vigilant sur deux fronts : l'interprétation française du régime européen des plantations devra assurer dans les vignobles l'étanchéité entre les productions sous signes de qualité et les autres, et les « .vin » ne doivent pas être délégués sans condition.

« Le salut de notre filière est la valorisation ! », a déclaré Bernard Farges au début de son discours de clôture de l'assemblée générale. La trame de son propos a été la réaffirmation de la politique de qualité. « Pour accroître cette valorisation, nous avons besoin d'outils de régulation et de protection ». Il faisait allusion à la régulation des plantations, à la protection des noms et à la régulation d'Internet.

Mots-clés