La coalition pour la réduction du méthane prend de l’envergure

La coalition mondiale pour la réduction de 30 % des émissions de méthane lancée par l’Union européenne et les États-Unis a rallié vingt-quatre pays et des financeurs à sa cause, tout en recevant la même semaine le soutien du président de la Cop26, Alok Sharma.

À quelques semaines de la Cop26, la coalition pour une réduction du méthane prend de l’ampleur. Lancée mi-septembre par les États-Unis et l’UE, cette initiative encourage les signataires à réduire de 30 % leurs émissions de méthane d’ici 2030. Si l’Argentine, le Ghana, l’Indonésie, l’Irak, l’Italie, le Mexique et le Royaume-Uni avaient déjà adhéré au dispositif peu après son lancement, les fondateurs de la coalition ont annoncé le 11 octobre le ralliement de vingt-quatre nouveaux pays à leur cause.