Jeunes bovins

La Confédération paysanne dénonce les modalités de l’aide à l’engraissement

Le 28 mars, une délégation de la Confédération paysanne s’est introduite chez Coop de France pour protester contre les modalités de l’aide à l’engraissement des jeunes bovins. Le syndicat juge cette mesure discriminatoire pour les petits et moyens élevages et appelle donc Coop de France à la condamner. Contraints de quitter les lieux par les forces de police quelques heures après leur intrusion, les responsables de la Confédération paysanne prévoient désormais de se tourner vers le Conseil d’Etat.
Le 28 mars à 18 heures, une cinquantaine d’adhérents de la Confédération paysanne ont investi les locaux parisiens de Coop de France pour protester contre les modalités de l’aide à l’engraissement des jeunes bovins. Le souhait du syndicat était de voir Philipe Mangin, président de Coop de France, revenir sur son soutien à cette mesure. L’aide est « discriminatoire », juge Gérard Durand, secrétaire national de la Confédération paysanne.