La FDSEA de la Marne soupçonne l’intervention humaine après l’inondation de champs de maïs

Dans un communiqué daté du 18 octobre et intitulé Les maïs ont les pieds dans l’eau, la FDSEA de la Marne (51) a indiqué que les précipitations de ces derniers jours ne favorisaient pas le travail des agriculteurs marnais. Selon la fédération, « dans le sud vitryat, en vallée de la Marne, les maïs ont dix centimètres d’eau aux pieds : c’est non récoltable ! ». Les représentants de la FDSEA 51 soupçonnent que ces inondations ne soient pas seulement liées au climat, mais qu’elles soient « aidées par la main humaine ».