Caprins

La filière laitière s’organise contre la baisse du prix du lait de chèvre

Des éleveurs caprins ont bloqué mercredi 29 février le site de Terra Lacta en Vendée pour dénoncer la baisse du prix de lait de chèvre de 30% imposé par leur coopérative. La FNSEA et la FNPL ont immédiatement réagi et condamné la « politique de prix cassé pratiquée par Terra Lacta ». A la demande du syndicat majoritaire, le ministère de l’Agriculture organisera une table ronde entre acteurs de la filière et en présence d’un médiateur.

Plus de 150 éleveurs caprins et bovins livrant à Terra Lacta (ex-Glac) ont bloqué le 29 février le site de leur coopérative à Mareuil-sur-Lay en Vendée. Les producteurs dénoncent la décision du conseil d’administration du Glac de baisser de 30 €/1 000 litres le prix du lait de chèvre à partir du 1er février. François Poirier, président de l’union caprine de Maine-et-Loire, regrette cette « décision unilatérale qui tuera les éleveurs ». Avec des prix « en Hollande ou en Espagne à 150 €/t, c’est toute la filière laitière qui est pénalisée », concède-t-il pourtant.

Mots-clés