Amélioration variétale

La filière souhaite plus d’efforts dans la recherche sur le blé tendre

Depuis sa création en 2001, le Fonds de soutien à l’obtention végétale en blé tendre (FSOV) a permis de collecter 10 millions d’euros pour mener des recherches collectives pour l’amélioration variétale. Jeudi 13 janvier, à l’occasion des rencontres scientifiques du FSOV, la filière a appeler à renforcer les moyens affectés à la recherche variétale notamment pour répondre aux exigences du Grenelle de l’environnement.
Au niveau mondial, les efforts de recherche pour l’amélioration du blé tendre sont 10 fois inférieurs à ceux du maïs. En effet la recherche mondiale sur le maïs atteint 32 dollars par ha alors que pour le blé elle se hisse à 3,3$. En France le chiffre est plus élevé avec 7,8$ investis par hectare emblavé. Mais pour la filière cela reste insuffisant.