La moitié de l’irrigation mondiale n’est pas durable

03.01.2020 - 08:00
-
IL
-

52 % du volume d’irrigation mondial, soit 569 km3, ne serait pas durable car il « épuise les ressources en eau douce et/ou les flux environnementaux », d’après un article publié en octobre dans la revue Environmental Research Letters par des chercheurs de Berkeley (Californie), de Milan et du Yunnan (Chine). Des chiffres obtenus sur la base de données de 2015, en croisant les besoins des cultures, les surfaces irriguées, les productions nationales, et les ressources en eau douce.

Mots-clés