FranceAgriMer

La norme égyptienne sur le blé réduit les ambitions de l'export français

L'application du taux d'humidité de 13% par les importateurs égyptiens réduit les ambitions de l'export français de blé tendre. Le conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, qui s'est réuni le 12 février, a réduit de ce fait les prévisions d'exportations françaises de blé tendre vers l'Égypte pour la campagne 2013-2014.

LES professionnels céréaliers français sont sous le coup d'une décision de l'Égypte d'appliquer strictement un taux d'humidité de 13%, qui était jusqu'à lors peu contraignant. L'Égypte avait une norme de 13% d'humidité maximale pour le blé tendre, mais tolérait de fait un taux d'humidité jusqu'à 13,5%. Le 27 janvier cette tolérance a été supprimée. Le taux de 13% s'applique désormais strictement, a décrété le Gasc, l'agence d'État de l'Égypte, le 27 janvier.