Diversification

La production de pommes de terre féculières menacée par le découplage

La production de pommes de terre de fécule, qui représente environ un cinquième de la production de pommes de terre et qui est une diversification dans les assolements de grandes cultures, risque de faire les frais du découplage. Elle pourrait régresser, alors que, pourtant, les débouchés de la fécule sont prometteurs. C’est ce qui ressort de l’assemblée générale du Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre (GIPT), qui s’est tenue le 18 décembre.
La filière de la pomme de terre industrielle voudrait faire l’économie d’un déclin, celui de la production de fécule. Un tel déclin, alors que la demande de produits dérivés de la fécule augmente, « aurait des conséquences sur toute la “maison pomme de terre ” », c’est-à-dire sur les surfaces et les volumes, a prévenu Pascal Foy, président du GIPT.

Un effet incitatif aujourd’hui désactivé