L’affaire Doux et l’état de la filière avicole française

En ouvrant le Space (salon international de l’élevage) de Rennes, son président Jean-Michel Lemétayer a affirmé qu’il comprend « la détresse des salariés de Doux ». « Mais je pense que c’est avant tout le moment de s’interroger sur l’avenir de la filière », a-t-il-ajouté. En outre, il estime que la situation de Doux ne doit pas être interprétée comme le symbole d’une filière en crise.
« On est dans une filière plus complexe », assure-t-il.